Identifiez-vous
Fermer ×
Connexion
Mot de passe perdu ?
Je souhaite créer un compte
L'avis des pro

Petit Poilu, un outil pédagogique au poil !

Philippe Tomblaine
Professeur documentaliste en collège

La série permet [en maternelle] d’initier un travail sur les compétences demandées ultérieurement (en CP et CE1) pour l’évaluation et la validation du socle commun au palier 1.

L’ensemble des thèmes de la série permet une indéniable ouverture sur le monde : des sujets très forts et très médiatisés tels le racisme ou la pollution permettent par exemple d’engager le débat autour des problèmes de société.

La série est immédiatement sympathique de par son rendu graphique et de par la répétition d’une journée type (lever - départ de la maison -« aventure » - retour et coucher) qui est connue de l’enfant.

Véronique Gallissot
Orthophoniste

Utilité de Petit Poilu pour les orthophonistes : « rééducations des retards de parole et de langage ».

Cette BD, bien que « sans texte », permet néanmoins de « lire » une histoire tout seul ! Là est la magie de cette série (qualité technique des auteurs) qui permet de faire ressentir le plaisir de découvrir et raconter une histoire sans l’intermédiaire d’une tierce personne. Peu à peu, [l’enfant] prendra goût à la lecture des mots à venir…

Enfin, les dessins clairs, précis, chatoyants permettent de travailler le vocabulaire en détail. Le travail de correction articulatoire se fait ainsi de manière ludique et le travail d’élaboration syntaxique s’élabore au fil des livres qui en appellent d’autres…

On en parle
« Cette bande dessinée doit avoir une place particulière dans la bibliothèque familiale. (…) Avec une liberté de ton, elle offre également une autre liberté aux petits lecteurs : laisser libre cours à leur imagination. (…) Un vrai moment d’humour et d’amour. »
Le Journal du Centre - 25 mai 2012.
« Toujours une grande lisibilité pour cette jolie BD sans paroles aux grandes vignettes de couleurs gaies. »
Fenêtres sur cours – 6 février 2012.
« Le Petit Poilu a eu un succès fou auprès des jeunes lecteurs. (…) les professeurs des écoles concernés l'ont immédiatement intégré à leur programme pédagogique. »
Le Bien Public – 14 mai 2012.
« … une nouvelle aventure muette de Petit Poilu, haute en couleurs, toujours pleine de bon sens et parfaitement compréhensible sans bulle ni texte. (…) Abordant à la fois préjugés et phobies, cet album fait d’une pierre deux coups, régalant les petites têtes qui apprennent à se débrouiller par elles-mêmes. »
L’avis des bulles – janvier 2011.
« Appliquant une recette très intelligente, les auteurs jouent ici sur les terreurs des petits, mais leur offrent surtout une belle randonnée comique et rythmée. On en redemande… »
La revue des livres pour enfants – Février 2011.
« Comme les précédents, ce tome véhicule une leçon de morale de manière ludique et plaisante, sans lourdeur. Le trait dépouillé et le découpage, toujours extrêmement limpide, continuent de donner un côté cartoon à ces aventures bien élaborées, tendres et agréables. »
L’avis des bulles – Juillet / Septembre 2010.
« … magnifiques aventures entièrement muettes, au découpage aéré, avec des grandes cases, régulières, qui nous content les aventures d’un bébé boule de poil. (…) C’est fin, drôle et très adapté aux plus jeunes. »
La revue des livres pour enfants – Novembre 2010.
Stéphanie Grandjonc
Enseignante

En maternelle, les domaines s’approprier le langage, découvrir l’écrit et devenir élève sont les domaines principalement traités avec Petit Poilu. Cependant cette BD peut être utilisée dans des projets pluridisciplinaires incluant tous les domaines d’apprentissage de l’école maternelle : découverte du monde, agir s’exprimer avec son corps et percevoir, sentir, imaginer et créer.

Tout le travail de verbalisation des histoires portées par les planches et de dictée à l’adulte pour garder en mémoire les histoires racontées sont des éléments nécessaires à l’apprentissage de la lecture.

L’intérêt du travail sur Petit poilu est le fait que ce type de support (la BD) est très peu utilisé à l’école. De plus, le personnage est attractif et les élèves s’identifient à lui facilement. C’est une source de motivation.

Progrès observés chez les élèves après le travail sur Petit Poilu :

  • une prise de confiance dans les échanges;
  • un enrichissement au niveau du vocabulaire;
  • une amélioration de la syntaxe;
  • un [développement de l’intérêt pour] le domaine des arts visuels;
  • une amélioration de leur dessin par une utilisation plus importante des codes;
  • une envie de découvrir d’autres BD.